Appel à manifestations d’intérêt pour la coopération dans le secteur de l’eau au Salvador et au Bélize

Coopération dans le secteur de l’eau au Salvador et au Bélize appel à manifestations d’intérêt.

Dans le cadre de sa stratégie de coopération pour l’année 2012, l’ambassade de France à San Salvador invite les organisations françaises intéressées par le secteur de l’eau au Salvador et au Belize à se faire connaître d’elle.

Le Salvador, pays le plus densément peuplé d’Amérique centrale, connait une situation très difficile en termes de ressources hydriques, malgré une pluviométrie abondante. La dégradation du couvert forestier et les techniques agricoles utilisées sont fréquemment mises en avant pour expliquer le déficit d’alimentation des nappes phréatiques, de même que les dégâts causés par le ruissellement de surface, rendus plus graves encore par la fréquence des évènements climatiques extrêmes. La surexploitation de la ressource, qu’elle soit de surface ou souterraine, ainsi que la quasi-absence de traitement des eaux usées alimente une pollution galopante et de sérieux conflits entre usagers, alors même que l’accès à l’eau potable pour la consommation humaine n’est pas réalisé universellement. Ce dernier, lorsqu’il est effectif, pâtit de surcroît de profondes inégalités économiques (certains consommateurs bénéficient d’une eau potable subventionnée, d’autres non) et d’inefficiences flagrantes (les structures tarifaires échouent à encourager une consommation raisonnée).

Le diagnostic est cependant largement partagé et des initiatives se mettent en place à tous les niveaux pour remédier aux problèmes auxquels est confronté le pays, à commencer par l’établissement d’un nouveau cadre légal et réglementaire que doit inaugurer l’adoption ces prochains mois d’une loi générale de l’eau.

Le Belize, pour sa part, est dans une situation physique beaucoup plus favorable, avec une ressource abondante, en particulier en termes d’eau douce de bonne qualité. Néanmoins, la gestion du secteur de l’eau y est sommaire et dispersée, la connaissance qualitative et quantitative des stocks d’eau souterraine est insuffisante, alors même que les impacts conjugués du tourisme et du changement climatique se font graduellement sentir.

Pour l’Ambassade de France à San Salvador le choix délibéré de l’eau comme thématique annuelle de coopération vise à maximiser l’impact et les effets de levier des ressources financières et humaines du poste en termes de développement humain des pays partenaires, de visibilité de l’action extérieure de la France, de renforcement des coopérations franco-salvadoriennes ou franco-béliziennes et de rayonnement de notre pays.

Ainsi, le poste s’attachera au long de l’année à faciliter la mise en contact d’organisations françaises avec des partenaires potentiels salvadoriens et béliziens, à accompagner les échanges visant à l’établissement de nouvelles coopérations ou au renforcement de coopérations existantes.

Si vous ou votre organisation êtes intéressés, nous vous invitons dès à présent à prendre contact avec nous :

- Ambassade de France à San Salvador +503 2521 9000

- info@ambafrance-sv.org

publié le 19/05/2014

haut de la page