Coopération technique

Le maintien de l’ordre et de la sécurité est au cœur des priorités des autorités salvadoriennes. L’Ambassade organise chaque année avec le Service de Coopération Technique Internationale de Police – SCTIP - des formations ( du personnel de la police et des fonctionnaires ) visant à renforcer l’Etat de droit et la gouvernance.

De plus, l’Ambassade de France contribue à des projets de développement social grâce notamment au fonds franco-salvadorien de reconversion de la dette.

Renforcement de l’Etat de droit et de la gouvernance

- Bourses de spécialisation en administration publique

L’Ambassade attribue chaque année au mois une bourse pour des formations courtes en administration publique à l’intention des fonctionnaires salvadoriens et béliziens à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) et/ou à l’Ecole Nationale de Magistrature (ENM), en France.

D’une durée de 2 ou 4 semaines, les “Cycles Internationaux de Spécialisation en Administration Publique“ (CISAP), sont des sessions de perfectionnement intensif sur une thématique précise (lutte contre la corruption, gestion du secteur public, développement local, etc...). Les enseignements sont dispensés en français, en espagnol ou en anglais et se déroulent à Paris.

Voir les formations proposées en 2011.

-Formations en sécurité
En collaboration avec le Service de Coopération Technique International de Police (SCTIP) basé au Costa Rica, l’Ambassade propose chaque année des formations en sécurité aux agents de police salvadoriens et béliziens.

L’Ambassade a notamment contribué à la formation de l’Unité de Maintien de l’Ordre (UMO) sur le modèle des Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) françaises.

De plus, elle prend en charge chaque année les frais de transport d’un militaire bélizéen pour participer à un stage d’entrainement dans la jungle organisé par les Forces Armées françaises de Guyane.

- Coopération pour le développement
Le fonds créé en 1999, grâce à la reconversion de la dette du Salvador à l’égard de la France, d’un montant de 22 millions de USD, permet de financer chaque année des projets de développement social dans les zones rurales les plus pauvres du pays.

En collaboration avec le Fonds Environnemental du Salvador (FONAES) et le Fonds d’Investissement Social pour le Développement local (FISDL), environ 20.000 foyers ont bénéficié de l’électrification et de l’adduction d’eau.

Parallèlement, l’Ambassade subventionne chaque année quelques projets de développement (Organisation Non Gouvernementales, Associations…)

Elle apporte notamment son concours, depuis plusieurs années, à la Fondation amour pour l’enfance maltraitée qui offre un soutien scolaire aux enfants défavorisés et un accueil aux jeunes filles en situation de risques dans la municipalité de Mejicanos.

Enfin, l’Ambassade de France soutient de nombreux projets de formation entrepris par l’Institut Salvadorien de Formation Professionnelle - l’INSAFORP – et le Secrétariat d’Inclusion Sociale – SIS.

En 2010, une trentaine de femme victimes de violence ont ainsi pu recevoir les bases d’une formation professionnalisante en cosmétologie. De même, une quarantaine de jeunes en difficulté ont été formé au métier d’électricien.

L’ambassade, en leur offrant l’équipement nécessaire, permet aux participants de générer leurs premiers revenus rapidement, afin qu’ils puissent travailler de manière autonome.

Le succès de ces missions de formation en 2010 porte notre institution à pérenniser ces actions. En 2011, trois autres missions ont reçu le soutien de l’Ambassade ( Voir l’article ).

Pour toutes questions et/ou informations concernant ces projets vous pouvez contacter notre attaché de coopération.

publié le 02/08/2016

haut de la page