Grand gagnant concours Lab Citoyen 2014

5 finalistes, 1 gagnante : Sandra CABRERA

Après avoir passé avec succès les étapes de pré-sélection, 5 finalistes âgées de 18 à 25 ans, francophones, ont été retenues pour passer un entretien en français devant un jury spécialisé, dernière composante de l’évaluation.

Composé de l’Ambassadeur de France au Salvador, Philippe VINOGRADOFF, de sa Conseillère Pascale BARAGHINI, du Directeur de l’Alliance française Joffrey NANQUETTE, et de l’invitée d’honneur Tania Camila ROSA, Directrice des Droits de l’Homme du Ministère des Relations extérieures du Salvador (francophone), ce jury a auditionné Sandra CABRERA, Priscilla CADER, Karen HENRIQUEZ, Roció CANAS, Daniela ULLOA.

Sandra CABRERA, 23 ans, ancienne élève de l’Alliance française de San Salvador a impressionné le jury tant par son niveau de français que par sa compréhension et son action en faveur des droits de l’Homme. Elle remporte le titre de grand gagnant du concours et un séjour en France du 6 au 16 juillet 2014 qui lui permettra de rencontrer des jeunes francophones engagés dans les droits de l’Homme participant au même programme dans de nombreux pays du monde. L’échange d’expérience, l’engagement, ainsi que les débats d’idées seront au cœur du programme du voyage.

Nous remercions toutes et tous les participants

Témoignage de l’invitée d’Honneur Tania Camila ROSA, Directrice des Droits de l’Homme du Ministère des Relations extérieures,

« Je remercie l’Ambassade de France de m’avoir donné l’opportunité de participer en tant que membre du jury, à un concours si important pour la jeunesse portant sur les droits de l’Homme à l’ère du numérique.

Pour ma part, ce concours représente l’espoir que les jeunes de notre pays s’intéressent à des thèmes aussi fondamentaux que les droits de l’Homme, leur défense, et qu’en outre, ils aient pu s’exprimer à travers la photographie et l’art symbolisant aussi une forme de droit.

Les candidates ont donné leur opinion sur la violence qu’affronte notre pays, l’accès vitale à l’eau, la pauvreté, les inégalités sociales, l’enfance et l’éducation ainsi que la nécessité de défendre les droits par le biais de différents acteurs aussi bien au niveau de l’Etat que des citoyens.

En considérant que le prix du concours consiste en l’échange d’expérience en France avec d’autres jeunes du monde, cela donne une lueur d’espoir et réaffirme que les droits de l’Homme sont une question d’actualité unissant les peuples et traversant les frontières. »

La gagnante du concours
Candidates et jury du concours

publié le 19/05/2014

haut de la page